C’est avec fierté que le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal a inauguré le 24 août son tout nouveau Centre de recherche translationnelle sur les troubles de l’humeur et le suicide et sa Banque de cerveaux Douglas-Bell Canada modernisée, tous deux situés dans les bâtiments de l’Institut universitaire en santé mentale Douglas.

La réalisation de ce projet d’envergure a été rendue possible grâce à un investissement majeur du gouvernement du Québec. Nous tenons aussi à remercier chaleureusement tous nos partenaires dans ce projet et à souligner le don sans précédent de deux millions de dollars de Bell Cause pour la cause, qui a contribué à l’agrandissement des laboratoires de la Banque de cerveaux Douglas-Bell Canada et à l’acquisition d’équipement à la fine pointe de la technologie, permettant ainsi d’attirer et de retenir du personnel hautement qualifié.

« Voici un bel exemple des avantages concrets de la création des centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux. Les résultats des travaux menés au Centre de recherche auront des impacts positifs réels sur la population que nous desservons, sur celle du Québec et même partout dans le monde », a affirmé M. Benoit Morin, président-directeur général du Centre intégré universitaire de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal.

Jouissant déjà d’une réputation internationale de premier plan, le Centre de recherche translationnelle sur les troubles de l’humeur et le suicide et sa Banque de cerveaux modernisée, à la fine pointe de la recherche, permettront entre autres aux chercheurs du monde entier de travailler à l’avancement des connaissances en matière de maladies neurodégénératives et psychiatriques.

« Cet investissement majeur permettra au Centre de consolider sa position de leader mondial en recherche et de franchir un pas supplémentaire vers l’application de la recherche à l’humain », a déclaré Dr Gustavo Turecki, directeur du nouveau centre.

Près de 10 % de la population souffrira au cours de sa vie adulte d’un trouble de l’humeur pouvant mener au suicide. Le Centre de recherche translationnelle est appelé à jouer un rôle crucial pour comprendre les mystères entourant les maladies du cerveau.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal est issu du regroupement du CSSS de l’Ouest-de-l’Île, du CSSS de Dorval-Lachine-LaSalle, du Centre hospitalier de St. Mary, de l’Institut universitaire en santé mentale Douglas, du Centre de réadaptation de l’Ouest de Montréal, du Centre de soins prolongés Grace Dart et des Centres de la jeunesse et de la famille Batshaw. Pas moins de 9000 employés et 750 médecins y œuvrent.